675 Shares 8653 views

Qu'est-ce qu'un « tristesse heureuse »? Interprétation du poème Marshak « Muguet »

Samuil Marshak Yakovlevich largement connu comme l'auteur des merveilleux contes pour enfants écrits en vers et traductions poétiques. Les enfants et les adultes parfois aiment rire sur un homme distrait de la piscine de la rue. Ou, voyant les passants chargés au – delà de la mesure, puis cité: « La dame remise dans les bagages … » Et comment heureux nous lisons ballade romantique Stevenson, traduit par Marshak, de miel de bruyère et courageux peuple écossais! Feat ses personnages qui hantent depuis longtemps, et il fait écho à ne pas oublier le passage du temps. Cependant, il est un poète et original, d'une beauté époustouflante poèmes lyriques.


humeur du printemps

L'un d'eux est appelé court – « Lily de la vallée. » Il est étonnamment doux croquis du paysage sur le thème de l'éveil du printemps de la nature. Poème écrit en 1949, et a été publié dans le cycle « A partir de cahiers lyriques », qui a été inclus dans la collection « Poèmes. 1948 – 1951 ».

Le deuxième titre de l'œuvre est donnée par sa première ligne: « Je noircissent forêt … » Simple, clair, il est apparu à Marshak profondément sincère et enthousiaste. impression particulière dernière strophe: « forêt de pins au printemps ranneyu / Et la tristesse heureuse / Et son parfum / il a donné une fleur amère ». Qu'est-ce qu'un « heureux tristesse » pourquoi Lily du « amer » Valley? Essayons de comprendre.

oxymore

Parmi les tropes artistiques (figuratif moyens expressifs du langage), en plus couramment utilisé des métaphores, des épithètes, comme les poètes oxymore. Ce composé en forme de concepts de produits spatiaux et des phénomènes qui, dans le monde réel sont assez éloignés. En fait, ce qui est une « tristesse heureuse »? Le même que celui de « Je suis triste et lumière / lumineux, ma douleur … » Pouchkine

Dans les dictionnaires définis comme sentiment mélancolique état négatif couleur, lourd d'esprit, plein de tristesse, l'anxiété, la dépression, la mauvaise santé générale. Le bonheur – radicalement opposé l'émotion. Il est le bonheur, la plus haute forme de plaisir de la vie. Mais, ce qui est une « tristesse heureuse », comment déchiffrer l'expression? Ceci est un exemple frappant d'un oxymore. Merci à son utilisation Marshak gère particulièrement impressionnante de montrer et de transmettre une joyeuse anticipation du printemps éveil de la nature, la floraison, le remplissage de la sève vivifiante. Le poète peint une image de l'adieu de la forêt à la tenue d'hiver froid. Il était tout nu, noir, disgracieux, sombre. Mais ce n'est que la première impression fugace. En fait, chaque brindille, chaque nœud de la forêt est pleine d'anticipation douce journées ensoleillées, des douches chaudes, brouhaha aviaire et il ornait avec des produits frais, collants, jeunes feuilles odorantes. Mais encore à venir! Bois attend avec impatience le moment de son triomphe, et – c'est ce qu'un « heureux tristesse » dans notre poème. Et maintenant, il admire en fleurs de lys de la vallée, et est prêt à lui donner le pouvoir de la vie, le réveil qui se sent, de sorte que la fleur est devenue plus belle, plus rapidement pour atteindre la lumière, il a fleuri plus luxuriance.

Du mot à l'image

Comme vous pouvez le voir, le mot « nostalgie » est pas toujours interprétée en ligne droite. En fonction du champ sémantique de compatibilité lexical, sous forme de texte peut acquérir un sens supplémentaire. Il est le phénomène que nous rencontrons dans le croquis lyrique Marshak « Lily de la vallée. » Les longs, mais sa « tristesse lumineuse ». Il sait, sent que l'heure et sa célébration approche, que ce moment est pas loin. En fait, une forêt mélancolie heureuse – un reflet de l'état mental de toute nature au début du printemps, chaque être vivant. Et la nature dans Marshak – vif, doté de sa propre spiritualité et la forme d'être

Le thème et l'idée du travail

« Muguet » – un poème philosophique. paysage forestier – une sorte d'excuse pour le poète de réfléchir sur les origines de la beauté, anniversaire du grand art. Créateur de c'est la vie, fidèle à ses propres lois, en changeant constamment matérialisent le mouvement du temps dans une fleur de lys belle fragile de la vallée. Fleur intègre le charme et le bouquet de saveurs qui rempliront bientôt toute la forêt deviendra une partie de celui-ci. Et alors qu'il – un pour tous – à haute voix et chanter solennellement l'hymne national au printemps et à la vie!