534 Shares 9626 views

Qu'est-ce que la peur? Description Kikimora (photo)

La peur, ou une belle jeune fille, noyé dans l'eau – qui ils sont, quelles capacités ont et quels secrets se cacher sous leur chemin?


La frayeur. création mystique non identifiée

Les gens attiré pendant des siècles à tous non identifié et mystérieux, enchanteur et répugnant. l'image effrois – c'est le plus idéal des créatures mystérieuses. Caractère qui refroidit le sang et fait croire les non-croyants. Marsh, peu importe où il se trouvait, provoque toujours la peur et le désir de travailler autour d'elle ou courir plus vite juste. Près des lieux envahies mystérieuses il y a des sensations d'anxiété et des sentiments présence paranormale d'êtres extraterrestres, ou devant vos yeux vu un caractère fantasmagorique – factice.

Pourquoi marais, plutôt que, par exemple, une forêt ou une maison? Et cela est dû au fait que l'image de effrois essayer sur la jeune fille innocente, qui avait noyé dans le marais infortunée, entre la boue et glauque halliers filandreux. Ils disent que pour quelqu'un bête marais marié, à côté de cela, et il doit être pour le reste de votre vie éternelle. Description tapette a des interprétations différentes, en fonction de son lieu de résidence.

Si vous êtes assez chanceux pour sortir de brownie peur, il existe parmi les gens ordinaires de la terre. Et si son diable de charme, de ne pas voir son bonheur plus mondain et destiné au repos éternel dans le marais avec son mari.

Mais non seulement la noyade peut être la cause de la peur. Par exemple, selon la croyance populaire, les bébés qui sont morts ou qui sont nés morts sans baptême, laid, deviennent les images les plus horribles. Les enfants en dehors de la famille est également vouée à un sort que ceux qui ont été maudits par leurs parents ou kidnappés forces impures d'un autre monde.

Quel est le Hobgoblin. photo

Il est difficile de se concentrer sur un habitant de marais description. Il y a quelques choix les plus populaires. On dirait que pédé, vous pouvez voir dans les livres, pour apprendre les anciens mythes et légendes. Et si vos nerfs sont assez forts, puis réunis dans la soirée, vous pouvez aller à la recherche de son à un marais voisin.

Il ressemble à un vrai pédé? Essayez de décrire cette créature en détail, sans perdre de l'élément mystique. La mythologie est Kikimora nous à l'image de la vieille est terrible, elle recroquevillée, sa vsklocheny cheveux dans des directions différentes, et il est vêtu de haillons. Sur la photo, nous pouvons voir à quoi il ressemble pédé – dans la coiffe sur la tête, un court, très grand, avec un moulin mince. elle avait peur en raison de son faible poids à sortir, pour éviter d'être époustouflé. Une autre histoire dit que les effrois – une jeune fille nue avec oblique très long et luxuriante. Bien sûr, comme mentionné ci-dessus, une seule idée de ce qu'il ressemble à pédé, non.

Pendant la journée, ils peuvent être invisibles et de se faire valoir par la voix. Effrois, vivant dans la maison, peut exprimer quelque chose expulser les résidents exigent. La plupart de ces exigences ne se contentent pas très favorable pour les résidents.

endroits préférés des données factices

En plus du marais, ou un effrois maison confortable peut vivre dans d'autres endroits. Le plus souvent, ce bain, poulaillers, une grange, des maisons abandonnées ou des tavernes où se concentre beaucoup d'énergie négative.

La peur peut se cacher dans une des choses inutiles encombrés d'un coin ou monter jusqu'à l'armoire à partir de laquelle la poussière ne tarde pas. Elle est à la recherche d'un endroit où il sera confortable, et c'est là beaucoup de saleté et de vieilles choses minables. Kikimora peut accidentellement traîner derrière la maison baba avec énergie négative, et il restera proche du propriétaire.

Tous ceux qui savent à quoi il ressemble un vrai pédé, ont peur d'une rencontre fortuite avec elle. Certaines légendes disent que la vie factice dans chaque maison tout le temps, ne jamais le quitter.

D'où vient pédé. croyances

Les agriculteurs suivent une légende populaire, qui est apparu depuis longtemps et reste dans l'esprit. On dit que Kikimora peut fonctionner dans la maison des travailleurs mécontents qui accueille mal un travail rémunéré. Mais, très probablement, cette croyance est venu avec les travailleurs eux-mêmes, afin d'enseigner un bon salaire pour leur travail.

Comment pouvez-vous apporter dans la maison Kikimora? À cette fin, les travailleurs ont utilisé une poupée représentant Kikimora, qui est bien caché quelque part dans la maison ou entre les murs et prononce un sort spécial.

Qui est capable de pédé?

On croit que le mannequin a un grand potentiel d'énergie négative, qui vise constamment à la maîtresse de maison. Par exemple, si elle touche tout travail avec leurs mains sales, ce travail ne sera jamais terminé. Une caractéristique de effrois est que quand ils sont engagés dans le tissage, qui est constamment sauter dans un seul endroit, et d'ailleurs, ils tissent un fil dans le sens opposé (plutôt que les gens ordinaires). Ils confondent le fil, tout remettre à plus tard et à la déchirure constante qui liait.

Quels sont les autres noms est faux?

Image de Sinister effrois refroidit l'esprit de tous les ménages qui ont senti sa présence dans votre confortable, apparemment fermé au monde au-delà de la maison.

Beaucoup ont rencontré la peur, mais ils ne savaient pas eux-mêmes existait. Et tout cela parce qu'il est quelques noms, et chacun d'eux a son propre sens particulier, impressionnant.

Bélarusses appelé la bête, animal de compagnie de monstre, Bagatelle. Un autre de son surnom populaire est igong ou Egon. Et l'esprit de la maison sont généralement appelés pédé susedka ou shishimora, shishiga. La peur – nom bien connu ou à la maison image créatures marais noyé belle jeune fille, qui avait la volonté du destin va mal diable et rester pour toujours avec lui pour l'eau calme du marais.

Le mot « pédé » est composé de deux parties, à savoir « coups de pied » et « moralité ». Les premiers moyens « à pleurer, à publier gémissant désagréable macabres, appeler le diable. » Une « morale » – c'est la mort, il se traduit par la deuxième partie du nom qui correspond parfaitement à la description des effrois.

Sans surprise, il est l'image d'une terrible peur animale, parce que dans la traduction directe de son nom parle pour lui-même – des cris de mort.

Œuvres qui répondent à l'image de effrois

De nombreux écrivains, mystiques ou même classiques dans leurs œuvres l'image mentionnée se sont noyés. Pucelles – Frissons Comme il est souvent décrit, et quel rôle il joue dans les différents travaux?

Les monuments anciens de manuscrits russes, en particulier plus tard (âges 17-18), il y a des descriptions des esprits mystiques et des personnages.

L'épisode des frayeurs dans la tradition de Moscou des années 1630. dit que la chose comme on l'appelle Bélarusses – une sorte de Provocateur terrible et instigatrice de toutes sortes de problèmes dans la famille ou l'individu. Il est en mesure d'apporter des problèmes de toute la complexité, comme une querelle mineure dans la famille, ainsi que d'une maladie mortelle incurable. Pourquoi elle fait cela? Il est facile à expliquer: pédé – esprit malheureux d'une femme qui eux-mêmes ou quelqu'un d'autre faute a été noyé dans le lac (marais) et est mort tragiquement dans les bois. Voilà pourquoi elle se venge de tous ceux qui viennent sur son chemin. L'histoire avec la mention de la peur – une sorte de preuve directe du fait qu'il a toujours existé, et avant même que le temps, ils ont appris à ce sujet.

En outre, le produit de A. K. Lyadova « peur » mélodique crée une atmosphère présente lors de l'audience.

Quel est le marais Hobgoblin. photo

Voir Marsh factice – tout spécialement les créatures mythologiques qui peuplent les marais et sont nés dans l'image des filles submergées, mais il est beaucoup plus ancienne et pire – a changé au – delà de la reconnaissance.

Dans la mythologie slave décrit en détail ce qu'il ressemble à marais pédé – photo ci – dessous montre le plus mauvais esprit qui habite dans le marais, et aime se déguiser dans toutes sortes de fourrures et de tisser dans leurs tresses des marais et des plantes forestières.

Chose est en train de voler les jeunes enfants apporte des problèmes et fait les bébés pleurent en permanence. Elle tire les enfants dans sa maison sombre et sale, et ils ne sont jamais revenus à leurs parents.

La peur semble relativement rare chez les hommes, elle préfère se déclarer d'une voix – un horrible, râpeuse et faible, ce qui refroidit le sang et chatouille vos nerfs. Dans ce qu'elle est comme ma sœur – la maison Kikimora. Bien qu'ils ne se rencontrent jamais – chacun sa place et ses études.

Conversion à Kikimora

Si toute personne intéressée à la question de savoir comment être un pédé, alors lisez la suite. Chaque mythe a un grain de vérité, et le marais ne fait pas exception. La vérité nous ne savons pas, mais les légendes anciennes et modernes de traitement peut être discuté et détaillée.

La première façon de devenir – oublié un marais sale. Une jeune fille est destiné à devenir le sort de peur si noyé dans la masse boueuse.

En ce qui concerne les garçons, les légendes disent qu'il faut être un monstre ou une malédiction. Sans doute, il était damné garçon au cours du siècle dernier a été considéré comme l'incarnation même des vieux effrois sans dents.

En fait, le mannequin peut être toute créature vivante, une fois maudit ou choisir le chemin de vie mal – le chemin des actes mauvais et pécheurs.

Activité préférée de ces frayeurs

Les vrais effrois jamais ennuyés, même si elles sont destinées à errer à jamais parmi les gens et les habitants des marais. Bête comme à tisser, mais ils tissent d'une manière particulière – au contraire, pas comme les femmes ordinaires, et au cours de ce saut dans un seul endroit. Pas un spectacle agréable, mais heureusement, vous pouvez le voir est assez rare. Depuis effrois préfèrent une vie solitaire et restent invisibles la plupart du temps, la chance d'apprendre ce qu'ils ressemblent, est réduit à zéro.

Une autre occupation favorite des bêtes – pour se moquer des locataires de la maison, et, bien sûr, pas de bonne humeur. Ses blagues sont si effrayantes que la famille, sentant que quelque chose clochait, rapidement en essayant de quitter la maison sinistre avec toutes ses manifestations mystiques de mauvais esprits. Alors, quelle est l'essence des blagues? La peur peut comparaître devant le peuple dans l'image des pauvres abandonnés par les parents de l'enfant, et les bonnes personnes ramassé le bébé et le chauffage, se donner réellement la vie douloureuse avec effroi. De cette substance peut être empêché, et il est nécessaire de le faire à travers les prières aux esprits des saints et la Mère de Dieu. Pour ceux qui sont au courant de ce qu'il ressemble pédé, facile à éviter tout contact avec elle.

Comment reconnaître Kikimora?

Effrois se laissent généralement à la publication avant les grandes vacances, comme Noël. Et la bête se sent atmosphère familiale et est précisément le moment où il y a quelque chose de spécial – bon ou mauvais. A ces moments-là, les gens sont les plus vulnérables, et tombent sous l'influence du mal des sorts effrois à la maison.

Elle apparaît devant la maison à la porte. propriétaires Cheerleaders peuvent stridents cris ou frapper fort souvent à la porte. Pas étonnant si le mannequin connecter ces deux sessions. Vous pouvez lui poser une question, et en réponse à entendre un coup.

Ceux qui ont eu la chance d'attraper Kikimora sur la boîte chaude avec l'aide des rituels et des sorts de la ramener à la forme humaine. A cet effet, il est nécessaire de découper la couronne des cheveux avec une croix. Mais, malgré le retour des frayeurs sera toujours une caractéristique du passé – bégayer, une bosse sur le dos, la stupidité, et plus encore.

Et enfin, un petit conseil. Pour sauver votre maison à partir d'une des bêtes mythologiques possibles, il faut jeter toutes les ordures et sanctifier tous les coins. Ce n'est pas un secret, il ressemble factice. La photo en dit plus sur elle que tous les mythes.