365 Shares 4831 views

Beaux noms adyghé des hommes et des femmes: une valeur, la performance et les caractéristiques

Nom – c'est le destin de l' homme, son destin et sa chance. C'est un petit problème pour les futurs parents! Après tout, choisissez le nom de l'enfant à l'esprit et de l' imagination. Mais il y a une certaine catégorie de noms, déjà ennuyé, et donc ne provoquent pas l' enthousiasme. Et comment voulezvous les noms adyghé? Ils ne sont pas typiques pour le russe, original, et même extrême. Cependant, un enfant avec ce nom sera sûrement un individu. Écoutez comment le nom sonne, et savoir ce que cela signifie.


A propos de personnes

Adygeys région autonome peuplée dans le centre et le sud du territoire de Krasnodar. Leur terre va le long de la rive gauche de la rivière Kouban et labélisé. Et dans l'exUnion soviétique a vécu plus de cent mille Adygei. Leur langue maternelle est – Adygea. Il appartient à la famille des langues ibériques de race blanche. Adyghé noms très beaux, à la fois indigène et emprunté. Ils sont l' arabe étroitement liés et en russe avec l'ajout de notes sons de Mongolie, et turcophones persans. Les noms arabes entrés dans la langue circassienne russe et donc beaucoup plus tôt ont maîtrisé la langue nationale, adaptée à phonétiquement et grammaticalement.

au départ

Les noms ancestraux adyghé sont considérés comme le plus ancien antroponimii national. римерно 40% общего числа антропонимов. Ils constituent des revendications de 40% de la antroponimov totale. La structure de leur variabilité. Les noms simples sont dérivés des adjectifs ou des noms. Par exemple, le nom d'une femme Dah signifie « belle », comme octodon – « bon ». interprétation très ambiguë au nom Fyzh et Shutse. Ils représentent « blanc » et « noir » respectivement. Les noms populaires, dérivés en ajoutant les mots. Elles sont de préférence à deux composants, à savoir sont une combinaison d'un nom et d'un adjectif, ou vice versa. contiennent souvent une évaluation ou la caractérisation. À titre d'exemple, on peut citer Hachmaf, ce qui se traduit par « invité heureux. » Le nom a été formé sur la base de « Khach » et « MAP ». Par analogie Pshymaf – un « maréchal heureux » et Shumafov – « rider chanceux ». Bien sûr, les noms de ces hommes.

Pour la belle moitié de

Les noms féminins adyghé contiennent souvent un élément productif, comme « Gouache ». Traduisit cela signifie « ancêtre hôtesse de la famille. » Plus tard, il est arrivé à « Princess ». Pour les dames qui nom – un symbole de respect et d' honneur. Si une famille est appelée comme une fille, vous pouvez être sûr de sa prudence, l' honnêteté et la loyauté envers les traditions familiales. Mais le son tout en très inhabituel pour le peuple russe. Par exemple, Guashefyzh – une « dame blanche de la maison. » Comment ai attrapé notre charme de l' oreille d'un tel nom?! Et comment Guashnagu-vous? La traduction est « princesse brune aux yeux. » Beau, intéressant, mais très spécifique. Très doucement traduit Guashlap – « chère dame de la maison. » Il y a des noms, ce qui ne semble être abusive. Par exemple, Guashygak – "korotkonosaya Princess". Supposons, de longs nez personne décorez, mais d'avoir le nez caractéristique au nom – pas une perspective agréable.

Nous avons emprunté

Il y a aussi des noms adyghé, qui sont formés avec la particule « Gouache », et emprunté le mot « khan ». Ceci, par exemple, Guashhan, Hanguash, Hanfyzh ou Hantsiku. nom personnel aussi bicomposants au nom du lieu de naissance dans la base. Ceci, par exemple, Keleshau – "garçon de la ville" Kodzhesau – "garçon aul." En outre, dans de nombreux noms de personnes composant commun « il », qui a souvent une couleur négative, et traduit comme « chien. » L'inclusion d'un tel composant est associé à des superstitions sur la protection et le nom de la fonction oberegovoy. De ce fait , les garçons et les filles ont appelé Heneshu – « aveugle » et Hegur – « sec, maigre. » , сегодня большинство девочек мечтают быть тощими, но давать им такое имя все-таки слишком сурово. Et même la plupart des filles rêvent aujourd'hui d'être maigre, mais leur donner un nom encore trop durement.

Dans le monde animal

Ses enfants, on fait souvent référence à des surnoms diminutif, les associer à des chatons, petit oiseau et lapins, mais s'il sera normal de nommer un enfant après un représentant du monde animal?! Ceci, peutêtre, est discutable. Mais il y a des noms adyghé et leur signification diffère brièveté. Par exemple, un garçon peut être appelé Tuguz, ce qui signifie « loup ». Et si un gars répondra à Blyagoz, dans son cœur, il « dragon ». Dans ce contexte, il Tharko embarrassant, car il ne « pigeon ». Oui, l'oiseau symbolise la paix, mais il n'a pas la grandeur. Il déterminera si cette approche est un petit garçon qui a été ainsi nommé?

Cordialement

Comment savez-vous que les parents sont très friands de vous? Non seulement par leurs actions, mais aussi dans leurs pensées. Par exemple, décoder une valeur de son propre nom – et vous comprendrez ce que vous vouliez dans la vie. Guchipsu prédit « le courage et la fermeté de l'âme », et Gucheshau appelé « le fils d'un forgeron. » En Guchetl nous avons vu « l' homme de fer » héréditaire. Les noms adyghé pour les filles ont aussi un lien avec le métier de forgeron. Pourquoi? Oui, tout est simple, que l' on appelle les enfants premiersnés ou ceux dont les familles sont morts premiersnés. Les parents portant le nouveauné dans une forge, forgeron, et là, disentils, « éteint » bébé arrosant avec de l' eau. Respectivement, et oindre le forgeron de l'enfant.

Adygeys très sensible aux noms, mais parmi eux il y a des moments où, au nom prononcé la négativité envers l'enfant. Par exemple, AMYD – Femy « malvenue » – « celui qui ne veut pas », Ramypes – « inattendu ». Alors oindre illégitime.

caprices

Par ailleurs, vous pouvez sélectionner beaux noms adyghé qui ont été donnés à la révolution. Puis, selon les coutumes de la fille des familles Adygei elle ne pouvait pas appeler son mari par son nom, ainsi que ses parents. En conséquence, il leur a donné un surnom, d'autres noms communs dans la vie quotidienne. Frère est devenu Guasche, à savoir, « Princesse », beau-père était maintenant Pisz, à savoir, « le prince ». Devereaux a été appelé Dahakashem, ce qui se traduit par « celui qui a épousé la belle. » D'accord, cette attitude est très flattée par la famille de son mari, et la femme avait l'air doux et respectueux. Si vous avez une famille a décidé de trouver un surnom, puis prendre la mesure adoptée. Il semble lourd, mais il est si agréable de se sentir comme une « princesse »!

D'ailleurs, les historiens pensent que ces noms appartiennent au Patriarcat. Ils peuvent encore être trouvés dans les villages de Adygea.

faits historiques

Les noms masculins adyghé souffrent régulièrement des changements, car de plus en plus semble emprunter anthroponymique. Déjà ne donne pas les noms des garçons, il est possible de décomposer la langue. Autour du deuxième siècle avant JC, les anciens Meotians-dimensionnement Circassiens aux noms grecs des propriétaires d'esclaves. Puis ont proliféré noms Agathon Parnassus, Lettin, Timon, Dionosodor. Chez les femmes est devenu Evtaksiya très populaire. Et depuis le siècle 15-16ème vengeance orientale de l' anthroponymie utilisé dans la langue. Après la conversion à l' islam , ils sont profondément ancrés dans la Nominalia nationale. Les noms sont plus courts, ils sont en train de disparaître progressivement des signes durs et mous. Cependant, les règles de prononciation ont survécu jusqu'à ce jour. Circassiens -à- dire __gVirt_NP_NN_NNPS<__ emprunts assimilés, mais dépeints les noms à leur manière.

Les réalités d'aujourd'hui

Maintenant , plus de 40% de Adygea antroponimii se compose de noms d'origine orientale. Ce arabe, iranien, turc et d' autres emprunts. Souvent , rencontrer d' autres noms tels que Aslan, Asker Murad Mahmoud, Ibrahim Yusuf et d' autres. Parmi les noms féminins au cours de Marietta, Fatimet et d' autres. Partiellement adopté les Circassiens et la mode des noms russes. Ou plutôt, byzantine. Ce massivement est arrivé après la Grande Révolution d' Octobre. pénétrer rapidement dans la langue des noms de femmes. Ceci est probablement dû à leur douceur et euphonie. Maintenant Adygea noms populaires tels que Svetlana, Tamara, Galina. Il y a aussi des détenteurs de noms courts – Paradis, Clara, Nina, Zara. Ne soyez pas surpris de l' abondance Yuriev, Vyacheslavov, Oleg et Eduardo. Lorsque anthroponymie de la langue pénétrer russe, ils sont très peu Circassiens de changements. À l'époque soviétique , il est devenu l' anthroponymie se composent de trois éléments, à savoir, inclure le nom, prénom et nom patronymique. En effet , les formalités administratives dans le pays allait en russe dans les documents officiels le nom des trois noms clés. Mais dans un cadre informel , tout est resté le même. Circassiens ne reconnaissent pas le milieu, et, quel que soit l'âge, le statut social et d' autres oripeaux, se réfèrent les uns aux autres d'une manière familière, que par son nom. La logique est simple – sur la partie de thé nous sommes tous amis et parents.

Purement affaires

Si vous voulez soudainement d'utiliser des noms adyghé pour les garçons et choisir le bon pour votre bébé, il convient de prêter attention à la plus simple et concis. Ils ont une valeur distincte, mais en raison de la forte influence dans la culture russe et au son plus agréable. D'ailleurs, aujourd'hui, pour la communication d'entreprise Circassiens utilisent encore le traitement de l'acier par nom. A été influencé par la langue russe. Par écrit et la littérature est complétée par un nom personnel dernier nom, et elle est en premier lieu. maintenant commun et largement utilisé n'est pas tant. Si vous croyez que le répertoire, il n'y a que 236 hommes et 74 femmes. La Russie a également effectué des calculs similaires et les hommes se 970 contre 1040 femmes. De plus, il y a plus de 1300 noms de Adygei. Bref, il y a beaucoup à choisir!

Il est étrange que même aujourd'hui les enfants Adygs a été fait référence aux parents, parents et aînés dans la famille. Faute de ceux-ci ou assumer la responsabilité de voisins eux-mêmes. On dirait, bien sûr, ne sont pas les plus avancés, et bien que cette situation n'est pas dans tous les foyers et les familles. Rare souhait russe votre enfant à une exigence similaire, mais d'utiliser Nominalia Adygs très utile. Ici vous pouvez trouver quelques noms très intéressants. Par exemple, Anzor ou Anzaur. Très fort. Aussi traduit par « prince ». bébé Anzor sera forte et déterminée, mais aussi capricieuse. Pourtant, il prince, et il oblige. Mais Aslan ( « Lion ») sera strictement garder leur territoire. Il la prendra dans toute situation et ne pas se perdre dans la foule. Si l'enfant est un enfant semble être rusés, alors il peut être appelé Bazhene, ce qui signifie « yeux de renard. » Un très doux et affectueux nom kid zsluzhivaet Nana ( « enfant »). Soit dit en passant, le nom n'a pas les différences de sexe. Vous pouvez également prendre beaucoup de bons noms pour la petite beauté. Par exemple, Aslanguash ( "lion"). Ou Dana ( "Silk"). Peut-être Daha ( "beau"), ou simplement Dag ( "bon")? Ne pas avoir peur d'expérimenter et de surprendre tout le monde. Aujourd'hui, nous pouvons nous permettre de penser en dehors des sentiers battus et donner aux enfants le destin incroyable à travers un nom inhabituel.

identité du peuple

Circassiens sont très fiers de leur culture, l'art et le développement. Ils ne sont pas des gens ignorants, que vous pourriez penser, faire un plongeon dans la tradition de nommer. Cela peut être vu en visitant le Adygei pédagogique du Collège nommé d'après H. Andruhaeva. Il est une partie inséparable de l'histoire du pays, source de main-d'œuvre pour tous les secteurs de l'économie. Depuis 90 ans ici pour en savoir plus de 20 mille professionnels. Soit dit en passant, Adygei pédagogique du Collège nommé Andruhaeva a provoqué l' abondance de l' emprunt antroponimov. Après tout, il est international dans la composition. LEARNING représentants de 20 nationalités. Depuis 2000, le Collège a procédé à un festival des cultures nationales, et en 2005 , il a acquis le statut de la république.