429 Shares 9990 views

analyse immanente du poème « Jeunesse » Tsvetaeva

Au moment de ce poème de Marina Tsvetaeva, il avait environ 30 ans. Elle réinvente ses réalisations, disponibles à la période actuelle. Il était temps de faire le bilan des premiers résultats, plus les plans de construction. Jeunesse va toujours tout à coup, et arriver à comprendre que le meilleur moment de la vie passée, généralement vécue par toute personne est très douloureuse et dévastatrice, provoquant coup sévère à l'estime de soi.


Beaucoup de gens dans cette période difficile commencent compter fébrilement leur victoire, en essayant de me prouver que ne vivait pas en vain. poème d'analyse « précoce » de la profondeur Tsvetaeva de ces contraintes d'expériences qui se produisent dans la poésie cœur agité. Qu'est-ce que ressent l'héroïne? Essayez de comprendre.

La composition du poème

L'analyse du poème « Jeunesse » Tsvetaeva sur le plan peut être divisé en deux éléments importants. Selon la structure lyrique composition se compose de deux parties. Et au moment de l'écriture, ils sont divisés en deux jours séparés. Dans la première partie de la composition, nous voyons une expression d'insatisfaction à l'égard d'une partie de sa vie, ce qui se cache derrière façon ridicule. L'héroïne est pleinement conscient que le premier ne peut pas être corrigée, et un certain regret dans ses lignes actuelles. Dans la deuxième partie de la composition est inattendue de cette situation difficile – est de bénir tout ce qui était.

On accepte déjà le cas des erreurs du passé, le désir de vivre autrement, de fixer des objectifs réalisables. héroïne Lyrical appelle rêves de jeunesse « colombe » de « shalymi » doux, il passe peu à peu le mécontentement et la condamnation. Au lieu d'eux vient l'acceptation vraie. Analyse poème Tsvetaeva « précoce » met l' accent sur la nécessité d' une telle héroïne de régénération.

statut lyrique

Elle dit au revoir à elle-même, ses rêves de jeunesse et des impulsions. Il est évident que l'héroïne ne pense pas avec succès ses jeunes années et lumineux, ils lui ont apporté beaucoup de souffrances. Bien sûr, ils étaient bons et mauvais, mais tous les sentiments ont été expérimentés et libérés. La douleur est rien, mais profiter aussi.

L'analyse du poème « Jeunesse » Tsvetaeva comprend la réévaluation des idéaux, par laquelle toute personne d'un certain âge. L'expression « trop tôt des hirondelles – la sorcière » symbolise étant au carrefour, les frontières, où se termine et une autre commence. héroïne Lyrical est prêt à accepter leurs propres erreurs, elle n'a pas de regrets sur le passé, mais pas encore prêt à aller complètement vers l'avant. Son état est dû en partie à des contradictions internes: Je ne veux pas que la vie soit passé si rapidement est la compréhension de la nécessité de cette croissance.

La transformation de la conscience est progressive et accompagnée de tendresse lumineuse. Il est très difficile de comprendre que certaines erreurs ne peuvent pas être corrigées déjà, mais vous ne pouvez pas simplement en faire de nouveaux. Analyse poème Tsvetaeva « Early » indique pas un choix facile, est accompli dans la douche lyrique.

Les moyens d'expression artistique

héroïne Marina Tsvetaeva appelle Lyrical jeunes « alien », « bottes tziganes », « calendrier feuille », « un fardeau et un fardeau. » Il semble que le temps de sa jeunesse avait vécu en vain, mais ce n'est pas. Dans la deuxième partie des œuvres lyriques de l'héroïne commence à se rappeler ce qu'est un bon temps, il lui a apporté. Analyse du poème Mariny Tsvetaevoy « Jeunesse » est remplie d'images contradictoires, derrière lesquelles se cachent des expériences intenses.

sens général

Malgré les nombreuses erreurs que nous commettons une façon ou d'une autre à l'adolescence, il doit encore être apprécié. Les jeunes représentent quelque chose qui est jamais la même deux fois, et chaque personne doit réaliser cette vérité neprekoslovnuyu. Certaines valeurs sont remplacées par d'autres, le problème est également transformé pendant la vie, et c'est normal, ce qui confirme la nécessité de développer et aller de l'avant. L'analyse du poème « Jeunesse » capture l'essence de lancer Tsvetaeva et des expériences lyriques, qui est situé sur un important carrefour de la route.

L'expression « pour rien toucher votre main, comme un amant, vous dites au revoir », a déclaré que, dans la vie du poète est venu un moment difficile la sélection et de libérer le passé, mais cette tristesse est déjà brillante. Il n'y a pas la douleur universelle, mais l'angoisse toujours présente, note sévère.

Ainsi, l'analyse du poème « Jeunesse » Tsvetaeva permet aux amateurs de poésie de mieux comprendre l'essence et la signification de l'œuvre lyrique.