321 Shares 6383 views

Dispositif compositionnelle dans la littérature: description, l'application et les règles

Le mot « composition » est d'abord trouvée dans l'école, dans l'avenir, il devient un terme, alors le concept d'étendre progressivement à clé dans toute la compréhension du plan d'œuvres littéraires. Il existe une variété de méthodes et de formes de représentation artistique de la réalité, et comme l'une des principales unités de formation est considéré comme un dispositif de composition.


fabrication

« Composition » du latin est traduit de cette façon. Ou « travailler ». Ce phénomène donne au lecteur un récit holistique et généralement tout texte. Comment interpréter le dispositif de composition pour aider à localiser l'ensemble du texte dans l'ordre, ce qui est dû au contenu purement cela fonctionne? Bien sûr, la composition – pas seulement une chaîne de scènes et épisodes dans la rédaction de parties du texte il y a un travail créatif beaucoup plus sophistiqué.

Ainsi, une façon de réduire tous les éléments de la composition – l'élaboration d'un récit ensemble des descriptions, le monologue, le dialogue, des images, des histoires d'insertion, des retraites des droits d'auteur héros caractéristiques de l'intrigue du récit et l'intrigue, des paysages et des portraits. Ceci est le premier dispositif de composition.

On dirait le passé et l'avenir

Rétrospective prend le lecteur dans le temps, où l'auteur met dans les événements qui se sont produits avec le caractère que vous le souhaitez depuis longtemps, et efface ainsi la cause profonde de ce qui se passe dans le présent. technique compositionnelle utilisée par les auteurs de rétrospection très largement et souvent en prose et en poésie.

Très crée efficacement l'intrigue, lorsque l'auteur alterne les chapitres, en leur donnant un par un à plusieurs héros, ou des événements ou des lieux. De plus, chaque chapitre se termine par la scène inachevée et intrigant. Il y a une énorme incitation au lecteur en feuilletant rapidement. De telles techniques de composition dans la littérature sont appelées discontinuités. En outre, la composition elle-même peut être structuré de manière thématique, miroir, sur le noyau ou dans l'ordre inverse des événements.

quatre heures

La composition de l'une du produit multicouche nécessairement, chacun d'eux il y a un « double » et même « triple », « U-flow » et même tourbillons. Comment l'auteur réalise cette ambiguïté? Bien sûr, en utilisant une variété de techniques de composition dans la littérature. Leur incroyable variété. La principale chose – quatre: l'assemblée, l'opposition, le gain et la répétition.

Répéter – simple et extrêmement efficace, il verse des mots ordinaires un contexte inattendu, donne son harmonie, aide à identifier les principaux. Ici, l'exemple le plus pertinent d'un bien connu poème de tous Blok « Nuit, rue, lampe, pharmacie … », où les principales techniques de composition – répétition et le renforcement – montrent cercle circularité de la vie et le retour constant au passé. De même, en prose – certains élément récurrent ou une certaine image du produit affiché dans les leitmotivs qui les imprègne et qui prend l'intégrité. Par exemple, la résurrection de Lazare dans Dostoïevski ( « Crime et châtiment »), ou l'image d'un orage dans Ostrovsky.

Le renforcement et l'opposition

Renforcer à la fois la bienvenue à proximité de la reprise, mais il y a plus d'un effet dans les phénomènes de transfert artistiques ou des événements, comme certaines parties ou des images qui sont similaires à la première, que chaque nouvelle augmentation de la production lecteur de tension émotionnelle et remplir rapidement l'image imagée de toutes les nouvelles pièces et des images visibles. Particulièrement bon à la réception Gogol (la description Sobakévitch Elijah ou la maison). Tchekhov cette technique est utilisée dans l'histoire « L'homme dans une affaire ».

En face de la réception est pas bon et moins efficace. Contrastante autrement – l'antithèse, l'utilisation des images contrastées. Avec une grande techniques de composition de données manifeste de force dans les poèmes. Rappelons Lermontov, où les fiers descendants de sang noir est répandu à côté de sang juste du poète comme elle frissonne profondeur du cœur de chaque lecteur de ces oppositions. Une opposition est présent presque compositionnellement partout, il est indispensable: la tempête et le calme ( « Voile » Lermontov), Onéguine et Lenski. Sans contraste est pas membre d'un seul produit, même la poésie, prose cependant, accueillir la forte et expressive.

La contamination et l'installation

Cette union des deux techniques – contraste et répétition. Ainsi, il a obtenu effet particulièrement fort – composition de brillance. La contamination se traduit par le mélange, il est donc plus facile de se rappeler le nom d'un dispositif de composition qui combine la valeur des différentes polaire. répéta littéralement un miroir presque exacte Lorsque des compositions, mais avec une valeur réciproque. Rappel: Tatiana et scène Onéguine pour réprimander Tatiana au début et à une scène entre Onéguine et Tatiana avec réprimander Onéguine – à la fin du roman. Composition miroir – un outil très puissant et gagner.

Installation – Réception plus complexe, essayez de découvrir subtilement, mais l'endroit de l'attaquant. Lors de la lecture, cependant, il se sent comme une révélation, mais certainement l'auteur d'une pensée très long, un dispositif de composition pour sélectionner, collecter des puzzles, déplacer les deux images côte différentes côte à côte de sorte que leur quartier est né le troisième, un nouveau sens. Par exemple, Pavel Petrovich, un aristocrate qui a sur la table est un cendrier d'argent sous la forme de Lapot. Argent. Bast. Nous savons maintenant tout au sujet de l'aristocrate Pavel Petrovich par oxymore, compilé par Tourgueniev, qui a utilisé habilement les outils composites.

Techniques et leurs niveaux

La composition fonctionne toutes les techniques utilisées pour effectuer l'une des deux fonctions différentes. La réception composite a organisé une pièce séparée de texte – le micro-niveau, ou l'ensemble du texte comme un principe de composition – le niveau macro. A été répété dans un texte en vers de partie distincte utilise souvent ces chemins comme anaphore (gestion de l'homme) et de la rime (versets sonores répéter aux extrémités).

gain de réception en prose le plus souvent pertinentes, au niveau micro, dans la description de l'objet ou d'un phénomène, comme dans le poème est un excellent moyen de créer une unité commune de la composition. À titre d'exemple, nous pouvons rappeler le poème de Pouchkine « Le Prophète » (et Rimsky-Korsakov a écrit la musique si bien pour lui que le gain de réception peut être semble même toucher). Montage aussi devient parfois le niveau macro et organise la composition de l'ensemble des travaux, même très entourent, comme, par exemple, Pushkina ( « Boris Godunov ») ou Boulgakov ( « Maître et Marguerite »).

techniques et effets compositionnels

Montage et opposition d'amplification et répétitive – l'une des techniques de composition fondamentales, et non seulement de base, peut augmenter sa valeur au principe de la composition. Mais au cœur de chacun de ces principes incombe en premier lieu l'effet. Sinon, pourquoi tout ce remue-ménage avec les techniques de composition, si je peux résumer l'information sur la base de l'annuaire téléphonique.

Quelles astuces de composition ajouter au produit de l'effet? Par exemple, si l'action commencera dès le début de l'événement, et vice-versa – à partir du bas, la constitution progressive dans le prochain épisode, et le passage du temps à expliquer les causes des événements se sont produits. Cette composition inverse que l'on appelle, une technique très intéressante ( « Quoi? » Tchernychevski). Et si un vers plusieurs reprises comme le cadrage poème ou une description qui se prolonge au début et à la fin des travaux, la composition de fermeture de l'anneau, et cette technique sera appelée – la composition ou la formulation cadre annulaire. Utilisé très souvent en vers et en prose.

image artistique

image artistique – un grand organisateur de la composition. Gogol, par exemple, avait un fil rouge à travers le poème « Dead Souls », une image de la route, qui a servi de schéma clair du récit: la route de la ville de NN, de là, la route de Manilovka, la route de la boîte que la route vers un restaurant pour être là route Nozdriov à Nozdriov, route – de la maison à la maison. Et Gogol se termine trop cher. Donc, c'est un élément de structure de formation.

En outre, l'auteur peut faire l'élément d'organisation de l'exposition, comme le roman de Pouchkine « Eugène Onéguine », où il est tout le premier chapitre. techniques compositionnelles est la symétrie des épisodes, des images, des mots et des événements, des dômes, des scènes – quoi que ce soit, et ce principe de composition est également très populaire jusqu'à présent. A propos de la contamination et de la rupture composite a déjà été dit, nous ne pouvons ajouter que la plupart de ces derniers sont les auteurs de romans policiers et d'aventure pour améliorer l'intrigue.

sujets

Il est également tout à fait des techniques de composition, l'auteur éclaircit le plus clairement la relation entre les protagonistes de l'œuvre ou son image centrale. Un tel procédé est préféré poète lyrique.

La séquence du récit, le raisonnement logique, qui se développe de la pensée à la pensée, ce qui conduit à une conclusion finale, par exemple, dans de nombreux poèmes de Pouchkine, Tioutchev, Maïakovski, et a appelé la composition des séquences où la séquence – la réception.