663 Shares 6914 views

Général Syrt: hauteur d'élévation. Où se trouve l'élévation du général Syrt?

Le Syrt commun est une plaine avec des élévations en forme de plateau, réparties dans les étendues de la Russie et du Kazakhstan. Le bassin hydrographique de nombreuses rivières. Voici les sources de dizaines de rivières. Le début de la colline est Kuyan-tau – une chaîne de montagnes allant des sources de Kama à l'affluent de la rive gauche de la rivière Belaya.


Origine du nom

Le mot «syrt» se trouve en deux langues: Turkic et Tatar. En turc signifie "colline, colline". Dans la langue tatar des significations, il a beaucoup plus. En utilisant ce terme, on entend une crête, une crête, un bassin hydrographique, une entrée d'eau, de l'eau et une montée vallonnée séparant les manches de la rivière.

Le premier mot dans le toponyme "General Syrt" comporte deux versions d'origine. Selon E. A. Eversmann, le mot «général» est apparu au nom, parce que la colline a divisé deux bassins hydrographiques. EM Murzaev est convaincu que le terme «général» a été ajouté au nom de Syrt en raison des particularités de l'utilisation des terres dans ce domaine.

Pendant longtemps, les gens n'habitaient pas sur le territoire de la colline. Les paysans russes et kazakhs l'utilisaient pour pêcher le bétail. En fait, les terres de la plaine élevée étaient communes aux Kazakhs et aux Russes. D'où le nom du toponyme – l'élévation du Syrt commun.

Position géographique des hauts plateaux

La plaine accidentée s'étend le long des régions d'Orenbourg, de Saratov et de Samara. Il a couvert les terres du Kazakhstan et se trouve au sud de l'Upland Bugulma-Belebey. À l'est, la plaine vallonnée borde le Zavolzhie des basses terres, où le contour de Bezenchuk-Khvorostyanka passe. De là, ses étendues s'étendent vers l'est d'environ 500 kilomètres. Ils capturent l'interfluve du Petit et du Grand Irgiz.

Au nord, les bords de la plaine vallonnée se reposent contre la rivière Samara. À Orenbourg, elle s'élève aux latitudes nord de la région et s'écoule dans les eaux du petit Kinel. À l'est de la région, son territoire s'approche des contreforts des chaînes de montagnes de l'Oural du Sud. Du Riphean aux cheveux gris, la colline est séparée par des éperons. Là où se trouve le Syrt général, la Volga a coupé la surface, ce qui fait que le système de crêtes joue le rôle d'un bassin hydrographique situé entre les bassins de deux rivières – la Volga et les Oural.

Description de la partie ouest de la colline

Le syrt est divisé en trois parties: le nord, l'est et l'ouest. Uvaly, dispersé le long du côté est, grandit en hauteur. Le pic le plus élevé (405 mètres) est le sommet de la montagne du front de l'ours (sinon, la colline d'Arapovaya). Il y a une tendance à une augmentation de la dissection de la surface.

Les syrtas, situées dans la direction latitudinale, diffèrent dans l'asymétrie prononcée des pentes. Dans le sud, ils sont raides, et au nord, au contraire, des auvents. Les bassins hydrographiques dans la partie centrale ont une surface en pente douce. Sur les interfluves, il existe des zones avec des restes Shihans – en forme de dôme.

Caractéristiques de Syrt du nord

La partie nord de Syrt était "pressée" entre eux par Great Kinel et Samara. Sur ce terrain, la crête ressemble à un système d'interférences étroites avec des pentes inégales. Les hauteurs de hauteurs de pierre se situent entre 220 et 300 mètres. Le point culminant est la montagne escarpée. Sa hauteur a atteint une marque de 333 mètres. Sopka est situé dans l'interfluve, formé par des affluents tels que Small Kinel et Borovka.

La partie ouest de la colline

À l'ouest, la chaîne des hauteurs à plat est appelée Blue Syrt. En commençant au sud-ouest, s'étend au nord-est le long des lignes délimitant les régions de Samara et Orenburg. Les collines faibles forment un bassin hydrographique pour Samara et Chagan. La hauteur maximale (273 mètres) ici à Grishkina Mountain.

La hauteur dominante du Syrt commun est de 190-240 mètres. Par conséquent, la colline n'a pas de véritable caractère de montagne. Son point culminant est le sommet de la montagne Kuyan-tau. Sa hauteur ne dépasse pas 619 mètres. Du côté, la colline est comme une petite élévation semblable à celle du plateau.

Soulagement

Le Syrt commun a un relief de la structure strata-palangre avec les restes. Au sud, l'élévation diminue progressivement et devient plus lisse. En conséquence, les terrasses de la rive droite de la rivière des Oural se sont mélangées en douceur. Sur le terrain, il y a un arrangement latitudinal de structures tectoniques et étendu dans une ligne d'arbres de pierre qui a formé des modules d'interfluves, en cascade vers le sud, où se trouve la dépression de la Caspienne.

La mésopotamie, construite de cette façon, met l'accent sur l'asymétrie nette des vallées des rivières. Les vallées profondes avec une large orientation, à leur tour, brisent les hauts plateaux en multiples ravins asymétriques, qui ont une morphologie particulière.

Les pentes sud sont abruptes, elles semblent être coupées. Les versants nord sont peu profonds, longs, tendus pendant de nombreux kilomètres. Leurs contreforts fusionnent imperceptiblement avec les terrasses des plaines d'inondation formées sur la rive gauche des bassins fluviaux.

Structure géologique

Élévation Le Syrt total a été formé sur des schistes, des marnes, des grès, des calcaires, des pierres de boue, des sédiments du Crétacé et des silts. L'hétérogénéité des dépôts formant le relief a affecté la nature des dissections érosives.

Les sections nordiques avec des zones de marais d'argile ont des contours lisses. Les endroits avec des grès densément pliés sont caractérisés par des reliefs fortement coupés. La surface couvrant les calcaires est disséquée par des ravins étroits et des bassins hydrographiques similaires à des peaux.

Dans le sud, le Syrt général se compose d'interfluves aplaties et étagées. Ici, la colline est compliquée par la tectonique du dôme de sel. Le terrain se distingue par un karst de sel et de calcaire développé, qui a conduit à la formation de nisins échelonnés, de vastes vallées à fond plat dans différentes parties de la colline.

Dans les zones de bassins versants élevés, il existe des restes de blocs de pierre composés de quartzites perforés, de grès et de concombres à quartzite. Les processus éoliens sont formés sur la plaine élevée.