297 Shares 6542 views

Angiospermes – haut de l'évolution du monde végétal

plantes accès à la terre, qui a eu lieu au début de la période Silurien (environ 435 millions. ans auparavant), accompagné d'un certain nombre de changements qualitatifs de l'évolution. Les plantes ont été contraints de s'adapter à l'évolution des conditions de la vie terrestre. Dans l'évolution de leur nouveau tissu apparu (épiderme, xylème, phloème, tissu mécanique) et organes (pousse feuilles et racines). Au fil du temps, la Rhyniophyta primitive pas formé les pousses ont été remplacées espèces de fougères qui se propagent à travers la Terre dans le Dévonien (environ 400 millions. Il y a quelques années). Dans le Mésozoïque (il y a 235-132 millions. Années) sur une planète dominée par les gymnospermes, et derrière eux il y a des angiospermes, qui sont considérés comme le summum de la flore évolution.


angiospermes dans la prospère Cénozoïque – l'époque géologique, qui a commencé il y a environ 66 millions d'années et continue à l'heure actuelle .. Bien que, à en juger par les impressions dans les couches rocheuses, ils étaient de retour dans le Mésozoïque (environ 130 millions d'euros. Il y a quelques années), mais ils étaient peu nombreux et les formes primitives. Les premiers angiospermes – représentants Nymphaeales du groupe, qui comprennent des nénuphars.

À l'heure actuelle, le département est la plus nombreuse. Entre l'équateur et les pôles des deux il n'y a pas de complot, où il y a des conditions de vie des plantes, mais pas trouvé angiospermes. En plus de la diversité géographique la plus large possible, angiospermes caractérisés par la polyvalence des formes et des méthodes de croissance. Miniature enjambant la lenticule surface de l'étang, et un énorme baobab, vivant des centaines, voire des milliers d'années, des cactus et des orchidées, de Barbarie élégant, modeste et géant Rafflesia marguerite ayant des fleurs de mètres de diamètre – ils appartiennent tous à ce département. Tout à fait un grand groupe – angiospermes aquatiques vivant dans l'eau douce (la plupart du temps) et salée (moins souvent) les étangs. Ces vues ne sont pas primitifs, en revanche, est le résultat d'une adaptation des formes terrestres de l'environnement aquatique.

La principale caractéristique de angiospermes – la présence d'une fleur, les organes de la génération, responsables de la reproduction sexuée et attire Pollinisateurs. Par conséquent, le deuxième nom du département – Les plantes à fleurs (Magnoliophita).

La reproduction des angiospermes est directement lié au processus de pollinisation, ce qui implique des insectes, les oiseaux, les mammifères, le vent et l'eau. Dans la plupart des climats planète agents de base sont des insectes pollinisateurs. Dans les latitudes tropicales, cette fonction est assurée par les oiseaux et les mammifères. Graminées dans les prairies, les steppes et savanes, des déserts d'armoise, les espèces d'arbres dans la toundra et la voie du milieu, les plantes de tourbière sont pollinisées par le vent. Beaucoup plus rare pollinisation de l'eau (hydrophile) – il est typique pour les espèces, les fleurs qui fleurissent sous l'eau (par exemple zostère). Dans ces zones climatiques où l'on impraticable des méthodes suivantes, l'auto-pollinisation.

La prochaine étape de la reproduction – la fécondation et la formation des fruits. Département des angiospermes plantes caractérisées par le type double fécondation soi-disant. Le pollen qui obtient sur le stigmate, « pousse », et les hommes se déplacent à travers les ovulaires tubes polliniques cellules sexuelles. Un sperme est impliqué dans la fécondation de l'œuf, et l'autre est relié à une couche spéciale de cellules – couche embryonnaire. En conséquence, dans le premier cas, un foetus, et dans le second – pour ses tissus de stockage d'énergie conçus.

Il y a un groupe de plantes qui ne nécessitent pas la pollinisation (les graines sont formées sans la participation de pollen) pour la formation des fruits. Ce groupe comprend les pissenlits, alchémille, certains types de renoncules.

Il y a aussi des plantes qui sont multipliées par voie végétative avantageusement, sans passer par la formation de fleurs de phase, la pollinisation et la maturation des graines. Cette forme de bulbe, rhizome et d'autres représentants des angiospermes.