848 Shares 3271 views

Motifs pour le crime de Raskolnikov dans le roman F. M. Dostoevskogo « Crime et châtiment »

Nous avons un grand classique de la littérature russe au cœur du roman F. M. Dostoevskogo il sera considéré. Motifs pour le crime de Raskolnikov, son point de vue sur le présent et la méthode de base du héros tueur de la vie.


Dostoïevski, son roman et le lecteur moderne

Le roman « Crime et châtiment » sur les programmes scolaires, et depuis de nombreuses années fait de penser au problème de la criminalité. Cela conduit le coupable? Quel est l'impact sur l'individu, sujettes à la criminalité, ne l'environnement? Est-ce que la lutte avec lui-même dans la personne? Bon nombre de ces questions, vous pouvez trouver la réponse dans le produit, qui est créé, Dostoïevski,

Raskolnikov – un héros tout le chemin passé le tourment intérieur. Mais le roman serait privé de toute signification si elle ne contenait que ce qui se passait dans le cerveau fiévreux d'un tueur. La valeur de ce chef d'oeuvre littéraire unique que les gens interagissent toujours avec d'autres personnes.

Ce qui a poussé Raskolnikov à l'attaque

Les héros du roman de Dostoïevski révélé avec la compréhension et la profondeur. Motifs pour le crime de Raskolnikov ne se trouve pas sur la surface, comme il semble en première lecture. Seule une étude attentive et réfléchie du contenu du roman donne une image complète de la quête du héros. Ne sois pas stupide, jeune homme instruit forcé de gagner une existence misérable. Mais il contient un grain de bonté et de l'humanité. Il voit que les gens qui sont bien pires que lui riche. Ils vivent dans le luxe.

Puis-je changer? Pourquoi toute la société est divisée en ceux qui ont droit à tout. Ces gens ne respectent pas les principes moraux énoncés dans la société humaine. Ils sont obligés de servir ceux qui sont bien au-dessus les spirituellement et moralement.

Quelle est la principale cause du crime de Raskolnikov

Le assassiner – un crime, un crime terrible contre le peuple et Dieu. Il est nécessaire d'examiner en détail le produit et savoir quels sont les motifs du crime de Raskolnikov. Meurtres, apparemment complètement innocents. Il n'est pas riche, ne prétend pas à quoi que ce soit dans cette vie. Il pèse l'injustice vital de l'oppression de l'homme par l'homme. Dieu a créé tout à son image, pourquoi il y a une telle division dans la société?

fantasmagorie

Objet Raskolnikov est présent sur chaque page produit. D'une autre manière, il ne peut pas être. C'est le personnage principal qui éprouve des expériences douloureuses, il voit les rêves symboliques. Ces rêves Dostoïevski conduit spécifiquement au roman, pour souligner le haut degré de tourment, ne laissant Raskolnikov même de brefs moments d'oubli dans les bras de Morphée.

Ce qu'il a vu avant l'assassiner? Rodion avait un garçon, devant lequel a battu cheval décharné. animal meurt. protestations Raskolnikov, indignés. Mais cette protestation silencieuse de paix. L'auteur montre à ses lecteurs que le héros n'est pas désespérée, dans son cœur, il y a un lieu de compassion et d'empathie.

Les motifs du crime de Raskolnikov devient peu à peu évident. La vie du peuple opprimé passer devant le jeune homme. Tous sont condamnés à une mort lente. Malheureux Sonia Marmeladov, famille Rodion – ils sont très similaires dans leur désespoir. Sonia se vend pour que les frères et sœurs ont un morceau de pain. La sœur de Raskolnikov va sacrifier sa vie en épousant un homme qu'elle ne l'aimait pas. Elle ne pensait pas que d'eux-mêmes, les catastrophes familiales. Et le personnage principal prend dans cette situation?

Poignardée à mort par un cheval dans le rêve provoque une terrible idée qui est née dans l'esprit fiévreux. La théorie de l'Elu explique les motifs du crime de Raskolnikov, comme il était lui-même dans cette « élection » et classifie. Il essaie de prouver que tel est bien le cas. Prouvez tout d'abord lui-même. Rodion bonnes intentions: il veut aider la famille, il ne voulait pas, tôt ou tard , sa sœur Dunya répéter le sort de Sonia Marmeladov.

Motifs pour le crime de Raskolnikov éclairci, mais s'il a la satisfaction désirée de assassiner? Vieux usurier, selon le caractère, être malheureux, tous les écorchures comme collant. Comment une femme peut vivre dans le monde. La logique du délinquant est compréhensible. Mais ce qui a empêché Raskolnikov Lizaveta? Il a été reconnu coupable devant ce que le tueur est-elle l'oppressait, à prêter de l'argent? Mais justifie pleinement pour obtenir le motif principal du crime de Raskolnikov: pour rétablir la justice et aider leurs proches.

Seul Dostoïevski fait un avertissement important pour les lecteurs du roman. Un crime entraînerait l'autre. Les gens ont déjà franchi la ligne de ce qui est permis, il ne convient pas prendre la vie d'un autre.

Est-ce que Raskolnikov a perdu sa forme humaine

Commis un acte inhumain à l'extérieur Raskolnikov ne transformé en une bête vorace. Cependant, tout l'environnement est en train de changer vraiment le tueur. Mais il y a encore une lueur d'espoir pour le salut. Souffrant, tourment, l'invocation de la conscience l'a forcé à devenir un héros paria solitaire. En interne Rodion cassé. Les bons mots pour retrouver la tranquillité d'esprit et d'instiller bien dans l'âme du criminel, Dostoïevski charge le représentant de la loi dit l'enquêteur Porphyre Petrovitch. Il donne des conseils à Raskolnikov, qu'il est devenu quelque chose de visible, comme le soleil, grand et nature, donnant la lumière et la chaleur aux autres.

Quelle est la principale cause du crime de Raskolnikov? En fait, le héros est venu à l'idée de la vraie vie avec gentillesse et amour.

Avez-vous un choix de Raskolnikov

Dostoïevski révèle l'histoire d'un crime commis par le héros du roman. Affiche l'ensemble du public de lecture que la personne a commis un acte illégal, ne peut pas vivre en toute impunité. Dans ce cas, l'auteur touche à certaines caractéristiques de la vie spirituelle de la société, ses problèmes moraux et éthiques. Faites le choix de Rodion Raskolnikov dans la situation donnée ou non est difficile à dire sans aucun doute. Mais il serait bon de ne pas tuer, de ne pas priver les gens de la vie qui leur est donné par Dieu.

Le roman « Crime et châtiment » est une œuvre philosophique et profondément réaliste. Tout est décrit dans le contenu, semble plausible. Raskolnikov a pris la route de la criminalité. Il est son choix. Il croit que de cette façon, il sera en mesure d'aider non seulement eux-mêmes mais aussi leurs familles. héros Tourmenté souffre, mais pas tous les lecteurs sympathiser avec lui. L'un des commandements de Dieu dit: « Tu ne tueras pas! » Et il ne peut en être autrement, parce que la vie est une seule fois donné à l'homme.

Quel est le résultat des façons tueuses

Way Raskolnikov de meurtre est extrêmement complexe. Le lecteur verra ses pensées, son monde intérieur et expériences un coup d'oeil. Son action tous est accompagné d'un retour à lui-même. Des doutes, des questions de capacité de conviction pour prouver qu'il est sur la bonne voie. Raskolnikov ne veut pas de sang, mais il est proche d'eux a tué froidement femmes, essayant de cacher des témoins à ses crimes. Mais il se justifie en disant que la vieille femme est vieille.

La théorie du « surhomme » n'a jamais aidé les héros d'œuvres littéraires pour être mieux.