148 Shares 2261 views

Écrivain américain Jerome David Salinger: biographie, créativité

Il y a des écrivains dont la vie n'est pas moins intéressante que leur travail. Cela inclut Jérôme Salinger, dont la biographie est pleine d'événements. C'est une quête philosophique pour nous-mêmes, l'étude d'une multitude de sciences, la Seconde Guerre mondiale, le service de renseignement, le retour à la maison et la reconnaissance des histoires et le seul roman publié.


Vous pouvez faire un film à propos de lui. Seulement maintenant, l'écrivain a interdit de le faire, ainsi que de filmer ses livres. Pourquoi cela s'est-il passé, vous apprendrez de notre article.

L'écrivain le plus mystérieux du siècle

Jerome David Salinger est connu non seulement pour ses œuvres, mais aussi pour le mode de vie fermé, qui a donné lieu à de nombreux mythes et conjectures autour de lui. À la hauteur de sa renommée, l'auteur cesse de publier ses livres. En même temps, il n'arrête pas d'écrire, d'ailleurs, il limite presque complètement sa communication avec la presse et les critiques. Aux lecteurs de la faveur n'est plus, les autographes Salinger donnent également des arrêts.

Légende de son ascétisme volontaire. Et dans l'un des entretiens, l'acteur de cinéma américain Nicolas Cage a décrit comment l'une des épreuves qui lui avait été confiée par une fille bien-aimée dont il cherchait toujours la faveur était d'obtenir l'autographe de cet écrivain célèbre. La star du cinéma affirme qu'il a réussi à obtenir la signature convoitée. Mais beaucoup de lecteurs et fans de Salinger ne sourient pas joyeusement.

Chemin de vie

Jerome David Salinger est né le premier jour de 1919 à New York (États-Unis) à une famille juive. Son père était marchand, et la famille vivait assez bien. Ma mère avait des racines écossaises et irlandaises. Même à un jeune âge, l'écrivain a fait les premières étapes dans la lettre. Ses histoires étaient brèves, mais déjà assez vastes.

En 1936, Salinger (dont la biographie a de nombreux moments ambigus) a reçu un diplôme d'une école militaire fermée. En étudiant, il a écrit plusieurs lignes pour l'hymne de cette institution, qui sont encore inclus dans sa version officielle. En outre, Salinger attendait ses études à l'Université de New York et pratiquait en Europe.

À son retour, il entre dans l'Université de Columbia, où il écoute des conférences sur la prose et les histoires courtes. Mais l'étude était intéressante pour David ici uniquement dans ces cours distincts. Il ne s'est pas diplômé d'aucune des universités et n'a pas pu faire carrière. Cela est devenu une pierre d'achoppement avec son père, qui avait de grands espoirs pour son fils. À la fin, après un autre scandale familial, ils se sont éloignés pour toujours.

La Seconde Guerre mondiale dans la vie de l'écrivain

Salinger, dont la biographie est imprégnée de l'influence de la Seconde Guerre mondiale, ne pouvait pas rester loin des événements. Il a décidé que sa place à l'avant, a longtemps lutté pour l'opportunité d'y arriver, car pour des raisons de santé, il a été libéré du projet.

En 1943, au rang d'écrivain sergent entre dans le département de contre-espionnage. Étant dans les endroits les plus chauds, Salinger, dont la biographie est plus d'une fois couverte de souvenirs de la guerre, écrira dans son journal, et plus tard dans des lettres à des parents, qu'il a correctement compris son but et sa place ici. Il était conscient de l'exactitude et de la valeur de son séjour dans la chaleur même de la guerre, a pris part à la libération des prisonniers des camps de concentration, était dans l'intelligence, mais l'expérience l'a blessé à jamais, l'a fermé aux autres, ce qui a entraîné sa vie réclusive.

Reconnaissance

De retour à la maison, l'écrivain Salinger trouve la gloire d'un romancier reconnu. Son histoire "Un bon poisson est une banane" sur les lèvres de tous les critiques et amateurs de littérature. Au milieu des années quarante, ses romans et histoires sont publiés par de nombreux magazines. Les thèmes de ses œuvres sont des souvenirs douloureux de la guerre, des blessures qui ne sont pas guéries, de ce qu'il a vu, qui ne sera jamais oublié.

La reconnaissance de l'écrivain atteindra son apogée après la publication en 1951 du roman "The Catcher in the Rye". Le genre du travail s'appellera «l'éducation au roman». Cette création a été achetée dans une quantité sans précédent – plus de 60 millions d'exemplaires.

Au sommet de sa renommée et de sa reconnaissance, Salinger cesse de publier ses œuvres et, en 1965, ferme le monde. Il ne donne plus d'interviews et d'autographes. Pourquoi ce comportement est justifié, est encore un mystère pour les biographes, et même pour beaucoup d'écrivains familiers.

Le grand romancier est mort à l'âge de 91 ans dans son hôtel particulier au New Hampshire.

Créativité. Aperçu

La créativité Salinger comprend principalement des histoires courtes et des histoires courtes. Le seul roman écrit et publié par l'auteur est "Au-dessus du Catcher au Rye".

Salinger a créé des histoires sur un sujet assez large, qui a changé avec la vision du monde de l'écrivain. Mais l'idée principale est l'une: le sens de la vie, les rêves brisés et la recherche philosophique de soi-même. Les héros des histoires les plus courtes sont les enfants, les adolescents et les personnes à la recherche du but de la vie. De telles images donnent à l'écrivain l'expression la plus vive et la plus vaste de ses pensées et montrent au lecteur les résultats de ses réflexions philosophiques.

L'histoire de l'écrivain "The Man Who Rouled" est digne d'attention . Il y a une histoire sur un étudiant qui a enseigné aux enfants, en leur racontant des histoires étonnantes sur un noble voleur – l'homme qui a ri. Le gars John raconte avec inspiration, parce qu'il est aidé par une très belle et gentille fille Mary. Il s'avère qu'elle est la fille de parents nobles et riches qui sont contre sa relation avec un étudiant simple. Quand Marie doit encore se séparer de John, il raconte l'histoire dans laquelle son héros est vaincu et se meurt rapidement. L'histoire condamne l'inégalité sociale qui ruine la vie des meilleurs.

"The Catcher in the Rye"

Ce grand roman a presque tout de suite trouvé de nombreux lecteurs à travers le monde. Néanmoins, les critiques ont réagi de manière ambiguë au travail, accusant l'écrivain de motifs dépressifs. Pour les caractéristiques plus brillantes et subtiles des personnages et tout ce qui se passe dans le roman, on utilise un langage abusif qui a conduit à l'interdiction de la publication du travail dans certains états. Maintenant, il est inclus dans les programmes scolaires dans la littérature à travers le monde.

Salinger, dont les romans ont été fermés pour publication par lui-même, interdit la projection de son travail, lorsque cela a été discuté dans les années 80 et 90. L'argument principal était que les événements du travail se déroulent dans l'âme du personnage principal, il est donc presque impossible de le montrer comme l'a vu et créé l'auteur.

Le roman parle du garçon Holden Caulfield. Personne ne le comprend, et lui-même n'accepte guère son entourage. Il grandit, et dans cette croissance rapide et monstrueuse tombe à la poussière de ses rêves et de ses idéaux. Le roman porte un nom tellement étrange parce qu'il y a un rêve dans l'esprit de Kolfild: attraper des enfants au-dessus de l'abîme quand ils, après avoir joué, sont en danger. C'est une association assez symbolique. Très probablement, Holden veut aider à sauver leurs enfants leur enfance dans leur gaieté et leur ouverture dans un monde où les rêves ne sont pas interrompus pour toujours. Le titre original du roman The Catcher in the Rye est traduit par "Catcher in the Rye".

Citations et aphorismes

L'écrivain mystérieux nous a laissé non seulement le plus grand héritage littéraire, mais aussi de nombreux aphorismes. C'est parce qu'il était un vrai maître du stylo Salinger. Nous citons les citations les plus frappantes et reconnaissables:

  • "Parce qu'une personne est morte, vous ne pouvez pas arrêter d'aimer, damn! Surtout s'il était meilleur que tous les vivants, vous savez?" – l'écrivain de son héroïne de l'histoire "Lyapa-Stropa" prononcera une vérité pleine de douleur et de vérité.
  • "Et je suis fasciné par de tels livres que, comme vous les lisez jusqu'à la fin, vous penserez immédiatement: il serait bon que cet écrivain soit devenu votre meilleur ami et que vous pourriez lui parler." Cela dit à Holden Caulfield, et il est difficile de ne pas être d'accord avec lui.

  • "Il est nécessaire de laisser parler à un homme, puisqu'il a commencé à raconter des histoires intéressantes et a été emporté." J'aime beaucoup quand une personne raconte avec enthousiasme. "C'est bon." Ces mots appartiennent également à Colfeld.
  • "Un homme immature veut mourir pour son travail, et un homme mûr – pour vivre pour le bien d'une cause juste".

En conclusion

Lire ou ne pas lire est l'affaire de tous. Mais, en s'éloignant des classiques de la littérature mondiale, vous vous privez du plaisir de connaître des mondes complètement nouveaux. Ainsi, les histoires de Salinger sont des microcosmes parfaitement intégrés de ses héros. Les recherches et les déceptions, la vie et les vraies catastrophes dans leur âme ne vous laisseront pas indifférent, enrichiront le monde intérieur et vous aideront à mieux vous connaître.