316 Shares 9200 views

Le verset feta, qui est facile à apprendre, musical et aéré

Afanasiy Fet a écrit pour sa vie de poèmes relativement peu. Mais non! Ils sont harmonieux et musical, mais parce que la plupart d'entre eux sont faciles à retenir. En règle générale, ce monologue lyrique, aux sentiments et sensations qui est facile à joindre.


Presque aucun des verbes

Oui, ce qui est presque averbales vers feta, qui est facile à apprendre, à commencer par les mots: « Ce matin, la joie de ce » – et se termine par la phrase: «C'est – tout le printemps. » Il est écrit dans le chœur, et est une chanson enthousiaste de printemps prochain triomphe. De lui vient le ciel bleu inexplicable éclat, nuages blancs. Il peut être entendu des cris d'oiseaux, le bruit pour échapper à sous le bois de la langue de glace d'eau et un sifflet.

L'autre printemps, en Avril 1873, il parut inspiré par la nuit au clair de lune lumineux, jardins fleuris autre feta vers, qui est facile à apprendre, « Dans la brume de l' invisibilité. » Tout y est plein de mystère qui éveille les sentiments les plus tendres. Et il est aussi le produit d'un choeur de mémoire écrit.

En 1850, il y avait un poème – la musique live dans le ton tableau, et il n'y a vraiment pas de verbe. Ce verset feta, qui est facile à apprendre, commence: « Whisper, souffle timide. » Et puis – une nuit ravissante poésie, se transformant en l'aube. Ouvrez-vous un petit volume, et on trouve ce verset feta, qui est facile à apprendre. Parce qu'une personne semble facile, pour une raison quelconque, peut nuire à l'autre.

Chez AA Fet il y a un bref poème « Nuit de mai ». Un total de 12 lignes. Il est brillant, profond et infiniment beau. Il est écrit pentamètre, probablement la taille la plus populaire dans la versification russe. Tolstoï une fois appris. Et il semblerait qu'il est si spécial? Poète regardant la crête des nuages de fusion dans le ciel élevé. règne au printemps, mais il est triste de bonheur, qui, comme les nuages, flottant loin dans l'éternité.

poèmes d'amour feta qui sont faciles à apprendre

Dans la vie d'un jeune A. Fet a drame ou tragédie. Il ne pouvait pas, le pauvre homme, pour créer une famille. Et, coïncidence ou non, elle est morte, à un mouvement alternatif il. Il ne savait pas la réponse à cette question et toute la vie à un âge mûr, interrogé sur,: si elle lui a pardonné. Pourquoi ils ont été faits pour l'autre, si horrible pause jusqu'à? Dans ce document, il a vu son reflet – Alter ego, ce qui se traduit par « alter ego ». En Janvier, un jour froid d'hiver, dit ce poème amer, où les ruisseaux et les fleurs de lys flux. Elle l'a inspiré à d'autres images d'été qui sont faciles à retenir Ivan Bunin – « un rayon de soleil citrons verts Intermedia. » Au-dessus de la jeune fille silencieuse, tracer le sable est quelque chose connu seulement à elle seule, il vaut la peine d'un après-midi chaud. Et pas une question, elle ne répondit pas. Cette son ombre silencieuse, résultant en permanence dans l'imagination du poète, le dérange. Mais la réponse qu'il ne trouvera jamais ou recevoir.

La poésie feta, qui est facile à apprendre: 12 lignes – et rien d'autre

« Certains sons rush » – commence donc un adieu à l'amour, chasser, peut-être pour toujours. Et ce qui accompagne le départ? Envolés les sons des derniers mots doux – c'est une chanson de séparation. Il est léger et ne taquine l'imagination. Un autre poème, « Par la cheminée » nous plonge dans la brume du soir. Crépuscule, avant que le héros lyrique passer d'une vision qu'il ne pouvait pas résoudre. Il rappelle du bonheur passé et qu'il n'a pas besoin de rien d'essayer de se convaincre, et il sait que c'est un mensonge.

Tous les poèmes Afanasiya feta, quand Penché sur les entrer dans son monde, circuler facilement dans votre âme et se souvient depuis longtemps. Sinon pour toujours.