175 Shares 6499 views

la réforme de l'impôt foncier et la taxe foncière

Au moment où la discussion est la question de savoir comment calculer les impôts fonciers. La procédure de paiement de la taxe sur la propriété est une caractéristique qui lui permet de se démarquer des autres paiements au budget. Cette différence est indiquée dans la source fiscale et de paiement objet non-concordance.


Ainsi, selon la législation en vigueur sous réserve de la taxation agit valeur résiduelle des bâtiments et des installations de l'entreprise, mais l'impôt foncier est payé sur les bénéfices réalisés par la société au cours de la période considérée. Cela conduit effectivement au fait que, pour certaines entreprises à rendement élevé, payer l'impôt sur les biens immobiliers ne sont pas une menace pour être (devenir) une perte. Ayant même une grande quantité de bâtiments coûteux, une entité d'affaires revenu gagné assez pour rembourser le paiement de celui-ci et pour une autre charge et payer la taxe sur l'immobilier est de devenir (restent) non rentables. Cela se manifeste l'impact négatif de la taxe foncière sur la marge bénéficiaire, qui fait l'objet d'une gestion après paiement. Parfois, il est un facteur dans les entreprises déficitaires.

À une valeur constante du bénéfice de la période considérée, un plus grand impact sur les paramètres du profit qui reste a une variation de la valeur de la taxe foncière que l'impôt sur le revenu. La valeur de l' impôt sur le revenu dépend du bénéfice de la période considérée. Etant donné que dans ce cas, il est constant, la valeur de cette taxe ne changera pas, et donc influer sur le bénéfice restant à la disposition. Dans ce cas, il est conseillé d'appliquer une taxe unique sur l'immobilier. Dans le cas d'augmentation de la valeur résiduelle de la valeur de l'objet de l'augmentation de la taxe foncière, qui est, elle forme une nouvelle taxe sur l'immobilier qui permettra de réduire la taille du bénéfice restant. Sur la base de ce qui précède, d'améliorer la taxe foncière est proposé de remplacer l'existant, une méthode fondamentalement nouvelle de calcul de la taxe foncière, ce qui implique l'utilisation d'un système de taux d'imposition flexibles. Il est basé sur le principe du profit et de l'adéquation de la période considérée.

Dans la pratique, il est conseillé de réduire le taux d'impôt foncier et à un grossissement de valeur résiduelle par rapport au profit de la période considérée. Ce facteur aura une incidence sur la dépréciation des biens immobiliers. Mais il faut garder à l' esprit que la méthode de l' amortissement accéléré au cours des premières années de l' augmentation des charges d'amortissement et donc le coût de la production. organisation non rentables il ne peut pas se permettre. Pour ces organisations utilisent la méthode de production est mieux. Cela leur permettra de gérer leurs coûts, en particulier en l'absence d'une utilisation des capacités stables. Nonlinear même méthode est plus appropriée pour les entreprises à but lucratif, qui, cependant, manquent de ressources pour l'expansion des immobilisations.

La nouvelle technique permettra non seulement de faire en sorte que la fonction fiscale de la taxe sur l' immobilier, mais aussi difficile, ce qui est particulièrement important dans les conditions de mise en œuvre des stratégies de développement durable et d' améliorer la structure économique existante.

stratégie de l'entité économique devrait viser à maximiser la valeur de la propriété. En ce qui concerne les tendances de développement crise mondiale des organisations devraient examiner le contenu de la politique d'amortissement, qui est aujourd'hui considéré comme le plus populaire de façon linéaire. La base de la politique d'amortissement doit être fondée sur les objectifs poursuivis par l'organisation à un stade particulier de son activité économique.